LES FIANCAILLES

Fiançailles dans la Bible : acte religieux ou tradition familiale ?

Le 1 octobre 2021

Se fiancer veut dire déclarer son amour à sa bien-aimée, mais pas seulement !

Cette coutume a aussi comme rôle de faire une promesse mutuelle de mariage. Cet acte est généralement matérialisé par une bague. En France, se fiancer est une étape clé avant de célébrer l’union d’un couple, la durée entre cette déclaration et le mariage est aussi appelée les fiançailles.

À l’origine, le mariage doit se dérouler l’année qui suit les fiançailles, mais aujourd’hui, cette échéance n’est plus d’actualité. Mais que dit la bible sur les fiançailles ? C’est ce que nous allons voir dans ce qui suit.

Qu’est-ce que des fiançailles ?

Les fiançailles ne représentent pas forcément un acte religieux, croyant ou non-croyant, tous peuvent pratiquer ce rituel pour prouver leurs amours à leur chère et tendre. L’organisation de cet événement est souvent festive, car les deux familles des amoureux se rassemblent pour faire connaissance, et surtout fêter l’union des deux tourtereaux, et surtout parler du futur mariage. Les fiançailles ont de nombreuses significations :

  • C’est une promesse de mariage ;
  • La période teste entre le couple, pour se connaître et s’apprivoiser avant de sauter le pas ;
  • Un temps de préparation de la cérémonie de mariage

Les fiançailles peuvent aussi se dérouler dans une église catholique, à la fin d’une messe par exemple, mais un prêtre n’est pas toujours obligatoire pour être témoin de cette union, pour que ce rituel ne soit pas similaire au mariage. En France, les fiançailles n’ont aucune signification juridique ou administrative, et ne sont pas inscrites au code civil, cet acte d’amour est plutôt assimilé au concubinage.

Actuellement, se fiancer sert plutôt à témoigner son amour à ça ou son bien-aimé, et n’a aucune durée limite, et n’aboutit pas toujours à un mariage. On peut aussi se fiancer à plusieurs personnes, mais jamais en même temps.

Quel est le sens des fiançailles dans la bible ?

De nombreux versets de la Bible concernent les fiançailles et symbolisent cet acte comme un pas vers le mariage. Néanmoins, le déroulé des fiançailles, ainsi que le mariage n’est pas cité dans la bible. À l’époque selon la bible, les fiançailles représentent juste la période qui sépare l’engagement d’un homme à une femme, au jour de leur mariage.

C’est donc une période de préparation et organisation du mariage. Et comme, les femmes étaient promises très jeunes à l’époque, les fiançailles pouvaient durer plusieurs années. Pour en savoir plus sur le sens des fiançailles dans la bible, voici une petite sélection des versets, ainsi que leurs significations, qui concernent cet acte d’amour :

  • Se fiancer est promesse de mariage. Deutéronome verset 20:7 « Qui est-ce qui a fiancé une femme, et ne l’a point encore prise ? » ;
  • Les fiançailles représentent un engament à prendre au sérieux. Osée verset 2:19 « Je serai ton fiancé pour toujours ; je serai ton fiancé par la justice, la droiture, la grâce et la miséricorde » ;
  • Un homme pour une femme. Corinthiens verset 11:2 « Car je suis jaloux de vous d’une jalousie de Dieu, parce que je vous ai fiancés à un seul époux » ;
  • L’abstinence est de mise pendant les fiançailles. Hébreux verset 13:4 « Que le mariage soit honoré de tous, et le lit conjugal exempt de souillure, car Dieu jugera les impudiques et les adultères ».

Peut-on se fiancer avec un non-converti dans la bible ?

Corinthiens versets 6 : 14 « Ne vous mettez pas avec les infidèles sous un joug étranger. Car quel rapport y a-t-il entre la justice et l’iniquité ? Ou qu’y a-t-il de commun entre la lumière et les ténèbres ? ». Qui dit fiançailles dit mariage, et malheureusement dans la bible, il est interdit de se fiancer à une personne non-croyante, c’est ce qu’illustre le passage biblique ci-dessus.

Donc si en tant que catholique, vous aimez une personne non convertie à la religion chrétienne, vous souhaiterez sûrement la convertir à son tour à votre croyance, pas seulement pour célébrer vos fiançailles et prochainement votre mariage, mais aussi pour son salut.

La solution si vous voulez vous marier à une personne non-chrétienne, c’est d’enraciner votre fois en elle, en la convertissant à la religion catholique, afin de célébrer votre union selon la volonté de Dieu. On entend d’une personne non-croyante, tous les non-chrétiens, athées ou personnes qui ont d’autres croyances religieuses.

Comment se passent les fiançailles dans la bible ?

Les fiançailles représentent le temps de préparation d’un mariage catholique, dans lequel les deux âmes sœur pourront apprendre à mieux se connaître, développer leurs amours et vivre ensemble, tout en s’éloignant de leurs familles, petit à petit.

Il n’y a pas de durée limite pour des fiançailles dans la bible, cela dépendra entièrement de la volonté des fiancés. Les familles seront libres de contribuer ou pas aux fiançailles de deux âmes sœur. Voici quelques objectifs des fiançailles pour les deux futurs époux selon la bible :

  • Permettre au couple de mieux se connaitre et s’observer ;
  • Partager des moments de complicités toujours sous la crainte de Dieu ;
  • Faire grandir l’amour entre l’homme et la femme ;
  • Faire promesse mutuelle de mariage ;
  • Prouver son amour selon la volonté de Dieu ;
  • Ne pas céder à la tentation charnelle et faire vœu d’abstinence jusqu’au mariage.

Contrairement au mariage, les fiançailles ne vous lient pas jusqu’à la mort ou le divorce, ce type de rituel est dissociable. Mais il est prohibé de se fiancer à plusieurs personnes en même temps dans la bible. Bien que cet acte d’amour doit être fait de façon réfléchie, il est possible de se fiancer plusieurs fois jusqu’à trouver l’amour.

Mais peu importe la durée des fiançailles, l’abstinence doit être au rendez-vous, car il est interdit de céder au désir charnel, considéré comme péché jusqu’au mariage, la promise devra donc rester vierge jusqu’à ses noces. La préparation du mariage devra donc se faire de le respect total des futurs époux, et selon la volonté de Dieu. À l’époque, pour dissoudre des fiançailles, l’homme et la femme devaient se justifier auprès de l’officialité du diocèse, pour que celle-ci accède à leur requête.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.